Blog

Exemple d’expertise de Géobiologie d’habitat

Par dans Géobiologie 30 novembre 2018

A travers cet exemple, découvrez l’expertise géobiologique de l’habitation de Sylvie et Pierre.
Depuis leur emménagement dans une nouvelle maison, le couple présente quelques symptômes…

Avant l’expertise

Dans un premier temps, et après avoir vérifié ma capacité à effectuer l’expertise, j’échange avec les habitants du lieu afin de savoir pourquoi il ont fait appel à un géobiologue.
C’est une étape très importante pour comprendre et cerner le lieu ainsi que les habitants.

Le constat

Depuis leur déménagement, Sylvie et Pierre sont de plus en plus fatigué, malgré la tranquillité de leur nouvelle maison.
Sylvie présente des douleurs au niveau de la nuque et des maux de tête régulièrement.
Les weekends, le couple a noté une multiplication des sensations.

L’expertise

Après avoir effectué l’expertise de la maison, on peut noter les phénomènes les plus marquants.
En vert, les corrections apportées pour remonter le taux vibratoire de ce lieu.
Vous trouverez les définitions des mots marqué d’un *, à la fin, après l’article.

  • Salon – La présence d’eau souterraine* :
    Cette veine d’eau absorbe près de 80% de l’énergie vitale des personnes qui s’installent sur le canapé.
    En restant plusieurs minutes à cet endroit, on ressent  une très grande fatigue.
    Le weekend, la famille s’installent devant la télévision, il est donc normal d’avoir une recrudescence des sensations de fatigue.
    Correction de la veine d’eau avec une chape éthérique.
    L’énergie n’est plus absorbée par la sol, le canapé est redevenu un endroit sain.

  • Chambre 1 – Croisement de 2 réseaux Hartmann* – niveau 1 et 1 réseau Peyré* – de niveau 1 :
    A l’emplacement au dort Sylvie, on peut noter ce croisement de réseaux négatif au niveau de la tête.
    En restant des heures à dormir sur ce point géopathogène, il est normal que Sylvie ressente des douleurs cervicales et des maux de tête.
    Deux solutions : on peut déplacer le lit ou déplacer les réseaux gênants.
    La solution retenue a été le déplacement des réseaux. Sylvie va pouvoir retrouver la sérénité dans son sommeil.

  • Cuisine – Croisement de 2 réseaux Hartmann* + de niveau 2 et 1 et présence d’une cheminé cosmotéllurique* :
    Dans le coin gauche de la cuisine, le croisement des deux réseaux Hartmann (niveau 2 + 1) a amené une cheminé cosmotéllurique positive.
    La cheminé rayonne de très bonnes vibrations sur une partie de la cuisine, du bureau et du jardin.
    Pour profiter de cet superbe énergie, l’idéal est de passer du temps dans la zone verte représentée sur le plan.
    Je conseillerai donc de déplacer le bureau sur le mur droit de la chambre et d’installer un salon de jardin ou fauteuil sur le mur du jardin, toujours dans cette zone verte.

  • Jardin – Croisement de 2 réseaux Hartmann positifs de niveau 2 :
    Dans le jardin, au niveau du transat.
    C’est l’un des meilleurs emplacement positif pour se ressourcer et se recharger.
    Le transat est sans doute l’un des meilleurs emplacements de l’habitation.
    Se reposer et bronzer ici permet de se recharger.

  • Table de jardin – Croisement de réseaux négatifs autour de la table du jardin :
    De nombreux réseaux négatifs s’entrecroisent vers la table du jardin et autour du barbecue.
    Sur les zones rouges, les habitants ou les invités peuvent très vite ressentir un mal-être.
    Je conseil de déplacer la table de jardin de quelques cm sur la gauche afin que les zones négatives ne soient plus un problème pour les habitants ou les invités.

  • A noter aussi :
    La présence de kystes éthériques* et de quelques entités*.
    Toutes ses énergies ont été supprimée du lieu afin de lui rendre un taux vibratoire supérieur. 

Les ronds vert et rouge montrent rapidement les zones positives et négatives.

Compte rendu et après l’expertise

Les principales perturbations ont été listées pour l’exemple.
Dans une expertise complète, d’autres éléments sont ajoutés : les réseaux secondaires, les charges électromagnétiques, etc.
Le plan ci-dessus est complété et accompagné d’un compte-rendu détaillé de 5-6 pages et un guide géobiologique qui recense les définitions de chaque élément et de multiples conseils pour améliorer le taux vibratoire de votre habitation.
L’expertise est ensuite expliqué en détails aux habitants : perturbations présentent, modifications effectuées, etc.

Rapidement, les habitants notent un changement au niveau de leurs ressentis et surtout, au niveau des symptômes.
Un point est fait à J+7 et J+30.
A J+7, le couple est bien moins fatigué et récupère doucement.
Sylvie a eu le lendemain quelques douleurs à la nuque moins intense qu’auparavant.
A J+30, Sylvie n’a plus aucun maux de tête, ni de douleur aux cervicales depuis 3 semaines.
Pierre peut regarder la télévision sans être fatigué.
D’une manière générale, ils se sentent bien mieux chez eux qu’avant, et peuvent se ressourcer dans leur nouvelle habitation, après l’expertise géobiologique !

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations ou si vous avez besoin d’une expertise géobiologique.

Quelques définitions :

  • Les réseaux telluriques :
    Basé sur les métaux, c’est un maillage électromagnétique (grille) émis par la Terre. On peut trouver différents types de réseaux avec chacun leurs caractéristiques : Hartmann, Curry, Peyré, etc.
    Le croissement des réseaux peuvent créer des points positifs ou négatifs.
  • Court d’eau :
    L’écoulement de l’eau dans la terre créer une fiction magnétique et dégage une émanation négative pour le vivant.
    A l’aplomb d’un court d’eau, on ressent une lourdeur, une perte d’énergie, reins lourds, etc.
  • Cheminée cosmotéllurique :
    Entités d’énergie dont le noyau se trouve sous terre. Elles dégagent une énergie féminine d’une grande douceur.
    Les cheminées se déplacent aux grès de ce qui les attirent : lieux vibratoires, hautes énergies, grands arbres, points positifs sur les réseaux telluriques, etc.
    Les cheminées peuvent être positives ou négatives, et posséder des bras.
  • Entité :
    Energie humaine ou non humaine (animal par exemple) qui errent dans le plan éthérique, plan le plus proche de notre dimension.
    Les entités sont attirées par des croissements de réseaux négatifs, ou des lieux vibratoires bas.
    Certaines entités peuvent être positif et accompagner les vivants.
  • Kyste :
    Boules d’énergies négatives regroupant les mémoires accumulées par les résidents ou les prédécesseurs.
    On peut les trouver généralement en hauteur, dans les angles et les coins.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *